Résitance à l’égalité

L’argument de l’homonymie : « On ne comprend plus le
sens des mots ; traditionnellement “la préfète” désigne la
femme du préfet ».

Parce qu’on ne veut pas comprendre, parce que l’on feint d’ignorer que ces femmes sont tout autant faisantes et participantes de la création et de  l’évolution de la société que les hommes ! En leur refusant le féminin auxquels elles ont droit, on leur refuse l’accès à ses fonctions et la reconnaissance pour leur action, en tant qu’elles sont femmes. Cela n’aurait pas d’importance dans une société qui ne ferait pas de différence entre les sexes et leur traduction grammaticale en genres. Mais ce n’est pas le cas !
La « préfète » désigne en effet deux personnes différentes.
Mais ce problème ne peut être résolu en conservant des formules
désuètes, correspondant à une société où, lorsqu’une
fonction prestigieuse était interdite aux femmes, le féminin désignait
l’épouse. Les métiers concernés par ce problème, comme
« préfète » ou «ambassadrice » sont aujourd’hui ouverts aux
femmes. En 2014, 15,7% des préfet.e.s sont des femmes. Par
ailleurs, se pose-t-on la question de savoir si la nomination de
leurs époux («Monsieur le préfet » ?) concurrence les hommes
exerçant ce métier ? Et que faire si «Monsieur le préfet » est
marié à un homme ? Les usages langagiers doivent s’adapter
aux usages sociaux.

Derrière cet argument, se dissimule la résistance à la nécessité d’égalité entre les femmes et les hommes contre laquelle nous devons toujours lutter.

http://femme-avenir.com/guide_pour_une_communication_publique_sans_stereotype_de_sexe.pdf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s