Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin !

Point de hasard mais une nécessité si le masculin l’emporte sur le féminin ! Malherbe, Vaugelas, Beauzée, Bescherelle et autres confrères, affirmaient ouvertement la plus grande noblesse du genre masculin, à cause de la supériorité du mâle sur la femelle. Et ils se sont battus pour que notre langue reflète cette domination du masculin.

Le sexisme de notre belle langue française n’est donc pas un hasard, mais bien le résultat d’une lutte âpre où les femmes, secondées par les usages populaires, et quelques hommes, se sont longtemps battus et ont résisté puis perdu… provisoirement ?!

Ainsi, la domination masculine s’est ancrée dans la langue, notre moyen d’expression, notre outil de pensée. Mais si la langue française reste bien une langue vivante, nous pouvons la faire revenir vers un système de règles plus égalitaire, respectant l’identité des personnes. Ainsi, Car, si les femmes sont enfin gagnantes, je la serais aussi.

Unis, les hommes et les femmes seront vainqueresses du sexisme. Et le ridicule attaché à ces féminins, d’adjectifs et surtout de fonctions, telle la mairesse ou la capitainesse, se dissiperont. A moins que l’usage accepte de nouvelles expressions féminines. Le ridicule n’est-il pas celui d’une langue qui prétend accorder ses mots en genre et en nombre et accepte des expressions comme « Madame le juge »… alors qu’il semble tout à fait normal de s’adresser à l’institutrice ou la boulangère sans tous ces chichis machistes ! Derrière ce « ridicule », c’est bien une question de pouvoir et de prestige qui se dissimule, et se faisant, l’interdit aux femmes d’accéder à ses fonctions ou de se penser ces qualités.

Je vous invite donc tout-e-s à lire et relire l’ouvrage d’Eliane Viennot, sa petite histoire des résistance de la langue française, en commençant, comme elle nous y invite, par appliquer la règle de proximité, de voisinage ou de contiguité qui accorde en genre et en nombre, l’adjectif, le participe passé, avec le nom qui les précède ou les suit immédiatement.

Mon orgueil et ma fierté sera grande, demeurante en France et aimante sa culture, de voir ses règles d’accord retrouvées. La masculinisation de notre langue n’est pas si ancienne et c’est l’usage qui finalement commande la règle en la faisant évoluer. Il n’est qu’à relire nos grands classiques pour s’apercevoir que la langue du dix neuvième siècle n’est plus celle du vingtième et que celle de vingt et unième est encore en devenir…

2 réflexions sur “Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin !

  1. Bonjour
    en complément possible

    Eliane Viennot : L’Académie contre la langue française. Le dossier « féminisation », 
    https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2016/06/22/faire-entendre-donc-comprendre-que-les-femmes-existent/
    Eliane Viennot : non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin. Petite histoire des résistance de la langue française,
    https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2014/05/30/nous-sommes-les-heritieres-et-les-heritiers-dun-long-effort-pour-masculiniser-notre-langue/
    Appliquons la règle de proximité, pour que le masculin ne l’emporte plus sur le féminin ! : https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2015/03/05/appliquons-la-regle-de-proximite-pour-que-le-masculin-ne-lemporte-plus-sur-le-feminin/
    Éliane Viennot : « Mme le président » : l’Académie persiste et signe… mollement : https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2014/10/24/mme-le-president-lacademie-persiste-et-signe-mollement/
    Josiane Boutet : Le pouvoir des mots
    https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2016/06/27/laver-les-mots-cest-leur-redonner-leur-sens-reel/
    Et un livre à paraitre : Manuel de grammaire non sexiste :
    https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2017/09/08/manuel-de-grammaire-non-sexiste/

    Cordialement
    Didier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s